Des questions sur Les Ludis ? Voici des réponses !

À quoi sert l’adhésion annuelle familiale que vous payez ?

Elle remplit plusieurs rôles. Avant toute chose à marquer votre adhésion à notre (et donc : votre) association et à son projet de façon engageante. En devenant adhérant vous avez un droit de regard sur ce qui se passe chez Exprimons-Vous, un droit de vote aux assemblées générales et vous pouvez prendre une place au sein de l’équipe bénévole (élue et non élue). La somme recueillie est ventilée afin de participer, en priorité au financement du temps de travail administratif et au défraiement des bénévoles ; elle peut servir (s’il en reste… 😉 à financer des investissements (jeux pour Les Ludis, matériel de bureau,…).

Elle est obligatoire pour être membre de l’association et à ce titre là participer à ses activités et sa vie associative. Elle est valable 1 an, de Septembre à Août inclus ; les adhésions prises en Juillet & Août de l’année en cours sont valables jusqu’à fin Août de l’année suivante. Autrement dit, les adhésions souscrites entre Septembre et Juin, inclus sont valables jusqu’à fin Août de la même année ; celles souscrites en Juillet ou Août de l’année N, sont valables jusqu’à fin Août de l’année N+1.

Vous pouvez payer par :

– virement 
– PayPal QR Code
– chèques
– Chèques Vacances / Coupons Sports ANCV
– éspèces
Tous les détails en cliquant ici

Inscrire un enfant aux Ludis c’est s’engager :

Chaque inscription décide du maintien des Ludis, un nombre d’enfants minimum étant nécessaire pour indemniser les animateurs•trices, acheter du matériel pédagogiques qualitatif, financer le temps passer à gérer les inscriptions (et les désistements…),… d’autant plus que l’association Exprimons-Vous est très faiblement subventionnée (moins de 5 % de son CA).
Pour ces raisons, chaque désistement peut nous empêcher d’ouvrir Les Ludis.
Aussi, merci de ne faire une demande d’inscription que si vous êtes sûr de vous y tenir car, comme vous l’aurez compris, elle a un impact pour tous les autres enfants et leurs familles.

Les Ludis ne sont pas une solution de garde mais un lieu au sein duquel nous proposons de la co-éducation dans le cadre d’un Projet Éducatif de permanimation. Ceci implique un engagement de toutes les parties mobilisées autour du bien être des enfants, c’est un acte de solidarité vis à vis des autres familles. Et c’est aussi pour cela que vous avez choisi d’inscrire votre enfant aux Ludis.

Voici quelques unes des valeurs que nous défendons. Vous pourrez prendre connaissance des autres en lisant notre PE : https://frama.link/NjAhjaqT

 

 

Merci donc de faire une demande d’inscription dans la mesure où vous êtes motivés à respecter cet engagement.

Nous sommes ouverts :

– vacances d’automne : 2 semaines
– vacances de fin d’année : 2 semaines
– vacances d’hiver : 2 semaines
– vacances de printemps : 2 semaines
– vacances d’été (Juillet) : 2 ou 3 premières semaines
– vacances d’été (Août) : 2 ou 3 dernières semaines

Sous réserve d’un nombre d’enfants inscrits suffisant.

Avec les horaires suivants :

8 h 15 – 9 h : accueil des enfants présents pour la journée ou le matin
• 9  h – 11 h 30 : activités du matin
• 11 h 30 – 11 h 45 : départ des enfants présents le matin ou qui rentrent manger chez eux ; accueil des enfants de l’après-midi qui viennent manger avec nous
• 11 h 30 – 13 h 30 : repas (fourni par vos soins) pris en commun puis temps calme
• 13 h – 13 h 30 : accueil des enfants de l’après-midi
• 13 h 30 – 16 h 30 : activités de l’après-midi
• 16 h 30 : goûter
• 16 h 45 – 17 h : départ des enfants

 

Pourquoi ces horaires ?

Parce qu’il en faut pour permettre l’organisation de chacun 😉

Pour ne pas imposer aux enfants une trop longue journée coupé de la famille qui est le base de son éducation. La vie en collectivité peut se révéler fatigante et les enfants y sont exposé·e·s de plus en plus jeune avec l’école.

Car ce sont des journées qui demandent beaucoup d’énergie et de vigilance aux animateurs•trices et qu’il ne sert à rien de les solliciter plus que nécessaire au risque de perdre en dynamisme et/ou de voir leur vigilance baisser exposant les enfants à des risques inutiles.

Enfin, car avant l’ouverture et après la fermeture, il reste du rangement, du ménage, des temps de concertation à mener à bien pour le bon accueil des parents et des enfants.

À propos de la durée de la présence des enfants :

(extrait du Projet Éducatif) :

« Du temps pour réaliser, agir et créer. La notion de temps est très variable selon l’âge. Pour les animatrices•teurs, pour les enfants, il n’est pas perçu et vécu de la même façon. 

Disposer de temps, c’est permettre à l’ensemble du groupe de tisser des liens plus étroit ; c’est autoriser à chacun de s’installer dans une animation qui va s’étoffer jour après jour (réalisation d’une fresque, construction d’objets,…) ; c’est aussi pouvoir construire des rituels rassurant et sécurisant, en particulier pour les plus jeunes. C’est, dans un monde où tout va vite (les échanges, les décisions) s’autoriser à ralentir, à réfléchir, hésiter, en parler et en re parler, se tromper et recommencer, essayer puis changer les règles, bref, être à l’écoute de son rythme et de celui du groupe.

Le temps est une ressource très riche dans l’animation et la pédagogie : elle limite l’impatience, autorise la rêverie indispensable à la créativité, permet de vivre au rythme de son corps qui peut-être très tonique à un moment et détendu à un autre. Il laisse à l’animatrice·teur le délai nécessaire pour s’adapter, se réorganiser si nécessaire. Il est un facteur apaisant et donc rassurant qui participe à une ambiance d’accueil et d’animation détendue.

C’est pour cela que nous proposons d’accueillir les enfants à la demi-journée (les matins et/ou les après-midi) ou à la journée complète sur l’ensemble de la semaine ou du séjour. »

Pic-nic, goûters... aux Ludis c'est chacun ses goûts

L’alimentation est étroitement liée à l’éducation et à l’influence familiale chez les enfants de moins de 12 ans. Il peut aussi y avoir autour de l’alimentation des enjeux très forts (goûts, convictions,…) et des questions de santé (allergies, régimes,…).À ceci s’ajoute la complexité de la gestion des repas collectifs (normes sanitaires, coût, qualité,…) qui sont très contraignante pour une petite structure comme celle des Ludis. C’est pour cela que nous avons fait le choix d’une organisation qui permet aux familles d’organiser pic-nic et goûters en fonction de leurs habitudes et budget.

Que les enfants soient inscrits à la journée ou à la demi-journée, ils sont les bienvenus pour partager ce moment convivial organisé et animé par l’équipe des Ludis, au même titre que le reste de la journée.
Si vous souhaitez que votre enfant rentre manger le midi c’est aussi possible.

Chez Exprimons-Vous, kifékoi ?

Myriam, bénévole élue, préside et tient les cordons de la bourse (bien serré 😉
Amélie, bénévole élue, est trésorière de l’association.
Amélie et Myriam, forment le Buro de l’association.

David, salarié permanent à temps partiel, dirige et anime Les Ludis, anime et dirige Les LudiPix et anime Les LudiCirk
Lulu, salariée permanente à temps partiel, participe activement à la réflexion pédagogique des différentes activités animation de l’asso, dirige Les LudiCirk
Louisesalariée occasionnelle à temps partiel, anime pour Les Ludis et les LudiCirk
Suzannesalariée occasionnelle à temps partiel, anime pour Les Ludis.
Margot, salariée occasionnelle à temps partiel, anime pour Les Ludis.
Juliette C, salariée occasionnelle à temps partiel, anime pour Les Ludis.
Juliette B, salariée occasionnelle à temps partiel, anime pour Les Ludis.
Frédéric, salarié occasionnell à temps partiel, anime pour Les Ludis.
Audrey, salariée occasionnelle à temps partiel, anime pour Les Ludis.

Les Ludis sont-ils un ACM (Accueil Collectif de Mineurs) ?

Oui, dûment enregistré auprès des services de la DDCS du Rhône.

 

Pourquoi 8 enfants par animateur•trice ?

Une relation de compréhension et de confiance nécessite du temps. Et les animateurs•trices comme les enfantsen ont besoin pour faire connaissance, identifier et comprendre l’organisation, le caractère de chacun·e. Plus il y a d’enfants, moins l’animateur•trice a du temps à consacrer à chacun·e.

Animer en petit groupe permet, tout en conservant une vie collective, de faire en sorte que celle-ci maintienne une « ambiance familiale ».

Comme toute activité engageant des frais (personnel, matériel, fonctionnement,…) Les Ludis ont besoin de ressources financières afin de couvrir les dépenses engagées. Pour cela nous avons établit un budget permettant – entre autre – de définir la participation des familles nécessaires pour couvrir ses dépenses. À la recherche d’un équilibre entre cette participation, une rémunération juste des salarié.e.s et la pérennisation de l’activité ils est apparu que le seuil de rentabilité s’établissait à partir de 7 enfants par animateur•trice.

Il était aussi nécessaire pour nous, que ce nombre ne descende pas en dessous de 6 car nous avons pu observer de par nos expériences dans l’animation que le dynamisme d’un groupe est difficile à maintenir voir parfois à obtenir sur un groupe de cette taille.

Pourquoi n’y a-t-il pas de programme d’activité aux Ludis ?

En fait, il y en a un ! Il se construit au cours des forums qui ont lieux plusieurs fois par semaine. Durant ce temps d’échanges enfants et animateurs•trices font des propositions d’activités qui sont ensuite expliquées, discutées. Ensuite les enfants choisissent la ou les activités qu’ils veulent faire, à charge pour l’équipe d’animation d’organiser cela de la façon la plus fluide possible. S’ils le souhaitent les enfants peuvent participer à la mise en place de l’activité et sont dans tous les cas associés à son rangement.

À propos des inscriptions (et de l'engagement - bis) :

De l’inscription des enfants dépendent plusieurs aspects de l’organisation des Ludis. En plus d’une projection de la viabilité économique sur l’année qui arrive il y a aussi le recrutement de l’équipe d’animation, sans qui, rien ne serait possible
Ce recrutement répond à un équilibre délicat qui prend en compte :
– un entourage de 1 animateur•trice pour 8 enfants (là où la législation en autorise 12, pour les plus de 7 ans),
– un engagement pris avec des personnes, souvent étudiantes et qui font le choix de venir animer plutôt que de subir des petits boulots inintéressants,
– la ressource financière dont elles et ils ont besoin (d’où l’attention que nous portons sur leur indemnisation).
 
Ce recrutement je dois l’établir plusieurs semaines à l’avance :
– la publication de l’annonce de recrutement,
– la réception des candidatures,
– mener les entretiens d’embauche
– puis franchir l’étape administrative inhérente du contrat,
– suivi de la réunion de préparation et l’installation des locaux avec l’équipe
impose un rétro planning qui fait que parfois, à peine une période de vacances terminée, le recrutement de l’équipe pour les vacances suivantes commencent alors même que les inscriptions des enfants peuvent ne pas avoir débutées…
Je travaille à fidéliser nos animateurs•trices mais le turnover dans l’animation est aussi une réalité qui rend délicate cette étape de la constitution d’une équipe.
 
Bien sûr respecter l’engagement pris avec elles et eux, je me dois de le respecter (notamment car l’engagement est une des valeurs de notre Posture Éducative : https://frama.link/NjAhjaqT). Ceci implique que l’effectif d’enfants doit à un moment se fixer et ne plus bouger au risque de devoir annuler une semaine (et de pénaliser toutes le familles) ou de devoir verser à l’animateur•trice son indemnisation – contrat signé ou pas, il y a un engagement moral – et provoquer un déficit dans les comptes de l’association.
 
La présence des enfants a aussi une incidence directe sur la dynamique de groupe et l’ambiance vivante qui s’en dégage fait naître de la bonne humeur, des sourires.

C'est où Les Ludis ?

Oeil EV