à propos de notre pédagogie :

Les Ludis font le choix d’une pédagogie qui :
– favorise l’expression sous toutes ses formes (corporelle, visuelle, orale,…)
– incite au développement de l’imaginaire et de la créativité
– met en avant le développement corporel de l’enfant dans le respect de ses capacités, de sa maturité et en dehors de tout esprit de compétition
– encourage l’intergénérationnel
– respecte la culture et les opinions de chacun

Les Ludis revendiquent leur appartenance aux valeurs de l’Éducation Populaire ET de l’Éducation Nouvelle.

Au cours de nos ateliers, 3 règles régissent le bien être des participants :
– je prends soin de moi
– je suis attentif aux autres
– je respecte mon environnement : matériel pédagogique (manipulation, rangement,…), locaux et mobilier (propreté, dégradation,…), la nature avec le tri sélectif)

Pourquoi aux Ludis nous privilégions l’accueil sur l’ensemble de la semaine ?

La notion de temps est très variable selon l’âge. Pour les animateurs•trices, pour les enfants, il n’est pas perçu et vécu de la même façon. 

Disposer de temps, c’est permettre à l’ensemble du groupe de tisser des liens plus étroit ; c’est autoriser à chacun de s’installer dans une animation qui va s’étoffer jour à près jour (réalisation d’une fresque, construction d’objets,…) ; c’est aussi pouvoir construire des rituels rassurant et sécurisant, en particulier pour les plus jeunes. C’est, dans un monde ou tout va vite (les échanges, les décisions) s’autoriser à ralentir, à réfléchir, hésiter, en parler et en re parler, se tromper et recommencer, essayer puis changer les règles, bref, être à l’écoute de son rythme et de celui du groupe.

Le temps est une ressource très riche dans l’animation et la pédagogie : elle limite l’impatience, autorise la rêverie indispensable à la créativité, permet de vivre au rythme de son corps qui peut-être très tonique un moment et détendu à un autre. Il laisse à l’animateur·trice le délai nécessaire pour s’adapter, se réorganiser si nécessaire. Il est un facteur apaisant et donc rassurant qui participe à une ambiance d’accueil et d’animation détendue.

C’est pour cela que nous proposons d’accueillir les enfants à la demi-journée (les matins OU les après-midi) ou à la journée complète.

 

(Pour aller plus loin sur ce sujet, voir : Pourquoi Les Ludis font des groupes de 10 enfants maxi ?)

 

4 ans et pas avant

Il se passe beaucoup de choses dans la vie d’un enfant entre 0 et 12 ans ; et selon l’âge, les besoins, le développement psycho-moteur ne sont pas les mêmes. C’est parce que nous avons bien conscience des enjeux éducatifs que cela implique, qu’aux Ludis, ne pouvant pas, à ce jour, assurer un accompagnement adapté, les enfants sont accueillis à 4 ans révolus (bon, nous ne sommes pas à 2 jours près hein 😉

Des petits, des grands, des moyens,…

Cette façon d’organiser le temps de l’enfant nous apparaissant comme trop réductrice au regard des la réalité du développement individuel de chacun·e, nous avons décidé aux Ludis de faire autrement.

Nous savons bien que chaque tranche d’âge à ses spécificités en terme de développement, besoins, envies,… ceci étant, à partir du moment où la socialisation de l’enfant a vraiment commencé via l’école, il s’établit des points communs entre eux qui peuvent leur permettre de se rejoindre sur certaines activités, à certains moments. Nous pensons aussi que définir un « groupe de petits » et un « groupe de grands » peut être perçu comme une hiérarchisation dévalorisante pour certain·e·s. S’il y a des groupes, ils seront des bleus ou des oranges.

Taille et âge sont 2 notions TRÈS différentes ; les amalgamer crée une confusion dans l’apprentissage du langage et réduit la maturité de l’individu à son état de développement physique. Dans la bouche des animateurs•trices des Ludis cela donnera ceci : « Si tu ne peux pas le faire ce n’est pas parce que tu es petit mais parce que tu n’as pas encore la taille requise ».

Aussi, nous souhaitons privilégier ce rapprochement entre les âges car nous pensons que l’expérience de chacun peut profiter à l’autre dans son parcours d’émancipation et favoriser l’entraide. À plus longue échéance, nous pensons que cette approche va favoriser le vivre ensemble inter générations, à l’image de la famille.
Aussi les enfants pourront entendre quelque chose comme : « Tu es à la bonne hauteur pour lui attraper ce jeu ; tu veux bien l’aider ? »,…

(à propos de l’émancipation, nous faisons ici clairement référence à l’Éducation Populaire)

Les Ludis sont laïcs, pourquoi ?

Et même athée. Parce-que nous croyons à l’émancipation de l’individu, à sa liberté de penser par lui même et de faire ses choix indépendamment d’un mouvement de pensée ou d’une idéologie. Et nous croyons 😉 que les religions ou les sectes s’opposent à cela. Ceci étant, nous sommes en France et donc, en accord avec la constitution https://frama.link/constitution de notre pays laïc, nous accueillons les familles et les enfants sans distinction d’appartenance à un mouvement religieux. Le « sujet religion » peut donc faire l’objet de discussions ouvertes entre les enfants et les animateurs•trices, dans le respect des croyances ou convictions de chacun. Seul le prosélytisme est interdit aux Ludis.

Pourquoi aux Ludis, les garçons et les filles sont-ils mélangé·e·s ?

Parce que, si bien sûr, nous prenons en compte leurs différences du fait de l’appartenance à un sexe ou à un autre, nous ne cherchons pas à les conforter ou à les dissuader d’appartenir à un genre plutôt qu’à un autre. Nous pensons même qu’il y a en chacun de nous une part de « féminin » et une part de « masculin » qui cohabitent et qui doivent le faire sereinement, détachées des clichés d’appartenance « au bleu ou au rose » afin de créer une harmonie nécessaire pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps et pour s’épanouir dans sa relation aux autres. C’est pour cela que face à certaines remarques ou gestes que les enfants peuvent avoir, nous aborderons simplement le sujet avec eux.

Oeil EV